Terra
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Rpg Final Fantasy
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS APP : – 20% de réduction sur TOUT ce qui est supérieur à ...
Voir le deal

 

 Bureau du Maire Otomo

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Miki Tsubame
Slider
Slider
Miki Tsubame

Nombre de messages : 18
Age : 36
Ville : Avalon
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/11/2005

Bureau du Maire Otomo Empty
MessageSujet: Bureau du Maire Otomo   Bureau du Maire Otomo EmptyJeu 19 Avr - 1:01

[First post]

La nuit était déjà bien avancée et la mairie semblait déserte mis à part les quelques gardes qui faisaient leur ronde sans relache. Gallia n'était pas la ville où l'animation, les sages, étudiants et autres se couchaient dès que le soleil commençait à manquer. Element pour le moins pratique quand on est méchant et qu'on veut avoir une discussion tranquille. C'est ce que souhaitait actuellement la personne qui se trouvait dans le bureau du maire, soit le maire lui même, Otomo Hideo, conseiller du Roi et membre plus que respecté de la noblesse.
Toute la journée, il avait remplit ses obligations de directeur de l'Académie de Gallia en même temps que celles de maire. Personne n'avait remarqué qu'autre chose semblait lui trottait dans la tête, et pour tous, Hideo avait été le maire aimé.

Qui aurait pu deviner, qu'à cause de lui, un conseiller trouverait la mort dans la nuit ? A moins de compter parmis ce qu'il nommait "ses amis intimes" mais qui étaient en réalité ses employés, ses vrais employés, ceux dévouaient à sa "noble tache", on ne pouvait pas deviner la véritable nature du conseiller.
Aussi, il avait travaillé dans la peau de ce dernier toute la journée, sans stresser plus que de coutume. Ce qui occupait son esprit n'était pas l'assassinat en particulier, juste un objet spécial sur lequel il n'arrivait pas à mettre la main.
Après tout, quelle raison avait il de stresser pour avoir ordonné un meurtre ? Aucune. Premièrement, il était intouchable. Deuxièmement, son employée sexy était trop puissante pour se faire avoir par ce crétin de conseiller. Et troisièmement, il était beau... aucun rapport, mais il fallait bien le placer.

Ce soir, il s'attendait donc à voir arriver Rin triomphante, comme d'habitude. Peut être lui raconterait elle quelques détails amusants, elle le distrairait en évoquant les pleurs d'un crétin et il demanderait plus de détails pour remedier à l'ennui mortel de la journée.
Pour le moment, il passait le temps qu'il lui restait à l'attendre en s'amusant à bruler à petit feu une souris à l'aide de ses pouvoirs. Il avait toujours aimé les souris, elles lui faisaient un peu penser aux humains, la même façon de couiner quand elles souffraient. Quelle comparaison séduisante !
Alors que la souris semblait réclamer du répit, un de "ses amis intimes" entra dans le bureau pour lui annoncer l'arrivée de Rin. Il s'agissait de Takeda... un "ami intime" dont il commençait fortement à se lasser pour sa trop grande vantardise et le manque de confiance qu'il commençait à lui inspirer.

C'est sans doute pour cette raison qu'il lui lança un poignard dans le front pour que son corps retombe inerte sur son beau tapis. Sans doute... oui, parce qu'il s'ennuyait aussi x__x. Enfin, maintenant, il fallait qu'il trouve un nouveau tapis et qu'il se débarasse d'un corps. Ou plutôt qu'un de ses larbins se débarasse du corps. Ainsi, il poussa un soupir, pensant à l'ennui que lui amenait les gens incapables de se suicider pour préserver sa tranquilité.
Au moins, c'était une bonne manière de souhaiter la bienvenue à Rin. Quoi de mieux que de marcher sur un corps inerte à la place d'un tapis ? Au moment où cette idée amusante lui donnait un leger sourire, la demoiselle entra accompagnée par son fidèle "sert à tout" du nom d'Akamatsu Denbe.
D'une voix qui sonnait ironique, il annonça:


"Bienvenue à la maison. Je vous ai manqué ?"

Marquant une pause, il poursuivait quelques secondes plus tard:

"Ce soir j'ai tué un homme et toi, ma chère Rin, j'espère que tu as une nouvelle aussi bonne à m'annoncer ?"

C'est alors qu'il la fixa, dans l'attente de cette réponse évidente pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Rin Akami
Assassine/Espionne
Assassine/Espionne
Rin Akami

Nombre de messages : 13
Age du personnage : 23
Date d'inscription : 26/10/2005

Bureau du Maire Otomo Empty
MessageSujet: Re: Bureau du Maire Otomo   Bureau du Maire Otomo EmptyJeu 19 Avr - 2:05

[Centra, Soirée Festive au Château]

Le voyage de Centra à Gallia avait été rapide, bien qu'ennuyeux. Comme à son habitude, Denbe ne parlait que lorsque c'était nécessaire et même si Rin appréciait son professionalisme, elle le trouvait aussi un peu barbant comme personnage... Enfin heureusement pour elle, elle avait eu sa part d'amusement pendant son excursion au château et l'excitation parcourait encore ses veines alors que cela faisait bientôt quelques heures qu'elle en était sortie...

Quand ils arrivèrent enfin à la mairie et que Denbe ouvrit la porte du bureau d'Hideo, ce dernier les accueilla chaleureusement :


"Bienvenue à la maison. Je vous ai manqué ?"

Denbe ne prit pas la peine de répondre, sûrement par peur de représailles si son humour ne passait pas, et puis de toute manière, Denbe n'était pas un comique dans l'âme alors...
Rin, quant à elle, ne put résister à l'envie de répondre, et sans-gêne comme elle était, elle ne se fit pas prier :


" Oh oui Papa ! C'était bien ta journée ? "

"Ce soir j'ai tué un homme et toi, ma chère Rin, j'espère que tu as une nouvelle aussi bonne à m'annoncer ?"

Rin entra alors dans le bureau et son talon s'enfonça dans quelque chose. Baissant les yeux, elle avisa la carcasse de l'homme qui venait de mourir, le poignard encore en tête.

" Je vois ça... "

Ne s'arrêtant pas pour autant, Rin marcha sur le cadavre pour arriver jusqu'au bureau. Là, elle s'appuya de ses deux mains sur le bureau, et fixa Hideo dans les yeux. Elle soutint son regard pendant quelques minutes, comme pour le défier, puis se mit à pouffer de rire.

" Si tu voyais ta tête ! "

Elle reprit ensuite son sérieux pour faire son rapport, chose que devait attendre impatiemment Hideo. La preuve en était le cadavre à l'entrée qui témoignait de l'impatience du maire de Gallia.

" Donc oui, je t'apporte de bonnes nouvelles: ton conseiller Matsuboshi a succombé aux flammes, ainsi que tous les documents compromettant te concernant. Un accident paraît-il. Toutes les bougies de son bureau seraient malencontreusement tombées sur le tapis alors qu'il travaillait paisiblement avec la tête à moitié détachée du corps. On soupçonne les deux gardes qui ont été trouvés dans le bureau, calcinés, et bizarrement, ils semblaient avoir eux aussi des problèmes de cou. De peur d'être moi aussi contaminée par cette épidémie du cou, j'ai préféré quitter le palais sur le champ, mais non sans te ramener un petit cadeau surprise ^^ "

Rin fouilla alors dans sa sacoche et balança le gros dossier sur le bureau d'Hideo.

" Evidemment, tu connais mon tarif en cas de cadeau bonus ? Tu me diras ce que t'en penses, mais quand j'ai vu ça, me suis dit que ça t'intéresserait sûrement... "

Laissant à Hideo le temps d'inspecter le dossier, Rin alla regarder de plus près le cadavre qui gisait dans l'entrée. Elle s'accroupit pour mieux l'observer et contempla son visage, dont l'expression figée était entre l'incompréhension et la peur, d'un air morbide et satisfaite...

Oui, la mort avait toujours eu cet effet fascinant sur Rin, et chaque fois qu'elle en avait le temps, elle s'arrêtait pour observer ce phénomène tout comme on observe les étoiles...

Une fois lassée de son spectacle, Rin prit la dague en main et l'extirpa du crâne. Elle regarda alors à nouveau le visage du mort dont le front était ouvert sur un vingtaine de centimètres.


" Excuse-moi, mais quel manque de style Hideo ! Quand on veut tuer avec classe, on évite de toucher au visage. Sinon le cadavre perd tout suite de son expression et le chef d'oeuvre artistique devient alors une simple peinture comme toutes les autres... banale. La prochaine fois, vise le coeur, la gorge, les poumons ou encore le foie si tu souhaites une mort lente et douloureuse :p "

Elle envoya ensuite valser le poignard qui vint se planter dans le bureau d'Hideo, à quelques centimètres à peine de sa main.

" Et veille aussi à bien nettoyer la lame si tu veux qu'elle ne rouille pas. Après cela ne fait pas des coupures bien nettes et ça devient de la boucherie... "

Elle se retourna ensuite vers Denbe, qui attendait toujours dans l'entrée:

" Denbe, mon chou, si tu pouvais nous disposer de ce corps avant qu'il n'envahisse le bureau de son odeur putride, merci d'avance cligne "

Puis elle reposa ses yeux sur Hideo qui semblait avoir fini de parcourir le dossier.

" Alors ? Intéressant ? "
Revenir en haut Aller en bas
Miki Tsubame
Slider
Slider
Miki Tsubame

Nombre de messages : 18
Age : 36
Ville : Avalon
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/11/2005

Bureau du Maire Otomo Empty
MessageSujet: Re: Bureau du Maire Otomo   Bureau du Maire Otomo EmptyJeu 19 Avr - 15:34

Avec un sourire amusé, Hideo regarda ses deux camarades de jeux divers. Comme à son habitude, Denbe n'avait pas le talent pour chasser son ennui. Enfin, il ne l'avait pas engagé comme bouffon, mais pour des autres capacités... des capacités si interessantes qu'il pouvait bien lui pardonner d'être d'un ennui mortel quand lui avait besoin de distraction.
De toute manière, Rin se chargeait avec talent de toujours le mettre de bonne humeur. Cette ravissante demoiselle avait le don de chasser l'ennui le plus profond en tuant juste quelques crétins. Quelle bonne idée de lui faire rejoindre ses troupes morbides pour les animer un peu.
Ce fut donc sans surprise qu'il constata le mutisme de Denbe, qui avait certainement trop peur de se mouiller... peu importe, son courage n'était pas non plus utile pour la tache qu'il avait à accomplir.
Tandis que Rin trouvait toujours le moyen de se faire remarquer. Alors, d'une voix remplie de sous entendus il répondit:


"Non, d'un ennui mortel, j'attendais justement que ma fille préférée vienne l'égayer."

C'est toujours avec le même amusement qu'il regarda Rin marcher sur le cadavre. Il avait gagné son pari, elle ne l'avait pas contournée, comme une grande. Il était de plus en plus fier d'elle, ça méritait bien de l'augmenter... de toute manière, il dépensait moins depuis qu'elle était là. Tuer des incapables, trouver de nouveau hommes pour les tuer parce qu'ils sont incapables et ainsi de suite... quel gain de temps et d'argent !
Laissant Akamatsu à son silence habituel, il attendit que Rin s'approche. Cette dernière se mit alors à le fixer avant d'éclater de rire. Hideo ne se vexe pas, il resta là, à la regarder sans rien ajouter, trop pressé d'entendre le récit amusant de ses aventures qui ne tarda pas à venir.

C'est donc avec le même sourire amusé qu'il l'écouta transformer son récit de meurtre en récit d'accident. Quel talent d'actrice vraiment ! S'il ne la connaissait pas mieux, il y croirait presque. Il s'appretait à la féliciter pour son histoire amusante quand celle ci déposa un dossier sur son bureau. Alors, il garda le silence et baissa les yeux vers cette surprise. Et rien qu'aux premiers mots qu'il lut, il fut tout à fait certain que Rin était la personne à embaucher si on voulait faire un cadeau qui plait. Une princesse disparue avec son garde du corps, quoi de mieux pour chasser l'ennui d'une vie si banale de maire ?

Matsuboshi était vraiment une personne étonnante de son vivant. Finalement, il n'était pas si bête... il savait être curieux là où il le savait, assez pour faire plaisir à Hideo au moment de sa mort. Il allumerait un cierge pour lui.
C'est avec cette pensée à l'esprit qu'il ouvrit le dossier alors que Rin lui faisait un petit cours pour passer le temps certainement.
Tout ce qu'il y avait là dedans n'était que du positif pour une personne comme lui, il voyait déjà les avantages à tirer de cette histoire et les mystères qui s'y cachaient. Car s'il cherchait avant ce que dissimulait la famille royale, il était maintenant persuadé que ce n'était pas une perte de temps. Pour qu'une gentille petite princesse abandonne le nid sans que personne soit au courrant grace aux bons soins du Roi... il y avait forcemment quelque chose à apprendre qui pouvait vous rendre heureux pour les prochaines années à venir.

En gros, Matsuboshi avait découvert l'absence de la princesse ainsi que de son garde du corps après que le Roi ait prétendu qu'elle se trouvait dans sa chambre. Ce vilain curieux s'y était rendu, ne la trouvant pas, il avait cherché dans tout le chateau avant de constater l'absence de ce cher et loyal Kenshin Takeda. A noter qu'il avait également surpris un accès de colère du Roi des plus interessants contre une servante avec qu'il se montrait pour le moins familier. Cette histoire d'amour caché entre le Roi et la servante était, en temps normal, juste bonne à distraire les ménagères mais ce qu'écrivait Matsuboshi ici était tellement plus divertissant. Il s'agissait d'une fugue de la princesse encouragée par une servante. Le seul mystère, c'était que cet idiot de nouveau mort n'avait pas été capable de comprendre pourquoi il était question d'invokeurs dans la conversation avant de s'enfuir pour éviter de se faire pincer.

En ce qui concernait les pages suivantes, il y avait diverses enquetes sur le garde du corps, la princesse qui ne revélaient rien de grandiose si on ne l'exploitait pas correctement. Et puis, il était question de cette mystérieuse servante, enquête coupée par sa mort. Quel dommage, s'il avait pu vivre un jour de plus il aurait pu lui macher davantage le travail.
Bref, c'est avec un sourire satisfait qu'il releva les yeux vers Rin au moment où elle lui lançait le poignard qui finit sa course près de sa main. Hideo lui laissa donner ses ordres à Denbe pour la distraire, elle le méritait bien, tout en enlevant le poignard pour le nettoyer dans un sourire avec un mouchoir qui se trouvait à proximité:


"Je prends note de tout tes conseils très chère."

Puis il répondit à sa question par un:

"Rin Akami, tu es une femme riche."

C'est alors qu'il fouilla dans son tiroir pour poser sur le bureau à son attention, non pas une, mais deux grosses bourses remplies de pièces d'or. L'invitant à s'en emparer d'un signe de main, il referma ensuite le dossier dans un sourire plus que joyeux. Non, il ne s'ennuyait pas du tout, il trouvait même cette nuit follement amusante:

"Les petits cachotiers. Aaaah ces familles royales, toujours là pour nous distraire. Denbe depeche toi d'obéir à la dame."

Non seulement il découvrait qu'il n'y avait pas de temps à perdre à trouver les petits secrets du Roi, mais en plus... il y retrouvait son sujet favori, les invokeurs. Sans savoir encore pourquoi ceux ci y étaient présents, il savait pourtant qu'il avait tout à y gagner à éclaircir ce mystère.
C'est ainsi qu'il ajouta dans un sourire:


"Rin, j'ai besoin de vacances au frais. Tu m'accompagnes ? bisou "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bureau du Maire Otomo Empty
MessageSujet: Re: Bureau du Maire Otomo   Bureau du Maire Otomo Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau du Maire Otomo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide du maire
» [RP] Bureau de l'aumonier
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)
» Etre Maire ... par Gwendoline11
» [RP] La vie est dure, quand on est maire et qu'on aime l'alcool ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra :: Terra :: Province de Gallia :: Gallia :: Les rues :: Mairie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser