Terra
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Rpg Final Fantasy
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -30%
Maillot domicile du PSG saison 2020 / 2021
Voir le deal
62.97 €

 

 'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?'

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Kazu Tsubame
Slider
Slider
Kazu Tsubame

Nombre de messages : 6
Age du personnage : 17
Date d'inscription : 07/07/2007

'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' Empty
MessageSujet: 'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?'   'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' EmptyDim 8 Juil - 1:25

[First Post, et 1000e post du forum, fallait le signaler ^^']

Kazu venait de finir sa biographie. Il la posa ensuite en évidence sur son bureau de manière à ce qu'on la trouve facilement si jamais...

" Non ! Un Tsubame ne se fait pas attraper aussi facilement ! "

Il plaça ensuite ses dagues dans leurs fourreaux respectifs, lesquels étaient en fait des minis-poches dimensionnelles. C'était un dispositif courant à Avalon qui permettait de se balader avec beaucoup de choses sans qu'elles ne prennent beaucoup de place. Il ajusta ensuite ses lunettes, vérifia une dernière fois que sa coupe était en place et quitta l'appartement.

D'un pas assuré, il dévala les rues avec son objectif seul en tête pour arriver à Avalon Academy, où Miki semblait l'attendre.


" T'es en avance. " lui lança Kazu.

Puis, après avoir regardé aux alentours si personne ne les observait, les deux Tsubame pénétrèrent dans l'enceinte de l'Académie, pourtant fermée à cette heure...

D'ailleurs, la porte d'entrée était fermée ^^. Ils s'arrêtèrent donc devant.


" Premier obstacle. Tu la défonces avec tes gros seins ou je m'en occupe :p ? "

Il se retourna un sourire aux lèvres vers sa soeur, puis reprit sans lui laisser le temps de répliquer :

" Oh et puis après mure réflexion c'est pas une bonne idée. Avec un bulldozer comme toi, on est sûrs d'être grillés direct. "

Kazu s'approcha donc du dispositif à empreinte rétinale, retira ses lunettes... et balança un bon coup de tête dedans '-_-.

Le dispositif gémit et afficha plusieurs messages d'erreur avant de s'éteindre, et la porte de s'ouvrir.


" Sesame Open. "

Une fois à l'intérieur, ça allait devenir délicat, car les gardiens faisaient des rondes. Coup de bol, le hall était désert. Miki et Kazu le traversèrent donc sans soucis et prirent un long couloir. Avançant silencieusement, ils atteignirent une cage d'ascenseur, gardée par un homme.

Se retournant vers sa soeur, Kazu chuchota :


" T'inquiètes, j'ai prévu le coup ;) "

Fouillant dans l'une de ses poches, Kazu en retira une petite bille qu'il lança au fond du couloir, à l'opposé d'où ils étaient. Il actionna ensuite l'interrupteur dans son bracelet et la bille se transforma en projecteur.
Apparut alors l'image d'une femme, plutôt jolie et bien foutue. Cette dernière se mit ensuite à parler :


" Hmm, t'es un drôle de pervers, mais si c'est toi qui me le demande je vais te donner ton strip-tease cligne " fit-elle d'une voix sensuelle.

La projection se mit alors à se déshabiller lentement, suivant un rythme que l'on pouvait presque entendre tant la danse était envoûtante.
D'abord étonné, le gardien réagit au quart de tour quand elle commença à se dévêtir et se rapprocha de l'image pour mieux voir.


" musique Toujours autant le rythme cette petite Naoko ! "

Sentant les yeux inquisiteurs de sa soeur dans sa nuque, Kazu répondit avant même qu'elle ne formulesa question :

" Oui, c'est bien la nana avec qui je suis sorti la semaine dernière... On a eu le temps de faire ça avant que tu ne l'effraies avec tes conneries. Dommage, l'était bien roulée... Enfin en attendant, on a notre diversion alors fonçons ! "

Ils se jetèrent dans l'ascenseur et descendirent au sous-sol avant que le garde ne remarque quelque chose. Pendant la descente, Kazu dansa encore sur le rythme du strip-tease, se remémorant sûrement la vidéo...

" Mmmhh Naoko t'es une sacrée coquine. "

Arrivés au sous-sol, Kazu reprit son sérieux. Lui et Miki sortirent d'abord la tête pour vérifier qu'il n'y avait personne.

" Personne en vue Crazy Miki. Let's Go ! "

Progressant à pas de loup dans le couloir sombre, ils tombèrent finalement sur une simple porte. Ils s'arrêtèrent devant, et Kazu se lança dans un discours solennel.

" Soldat Crazy Miki. Ici se trouve la salle la plus secrète de l'Académie. Tellement secrète qu'on doute même de son existence. Tout le monde, et je dis bien tout le monde sans exception, se demande ce qu'il peut y avoir à l'intérieur. Le monde entier dépend de nous ! Et ce soir... en franchissant cette porte... nous allons entrer dans l'Histoire, oui, l'histoire avec un grand 'H'. "

Il s'interrompit le temps de verser une petite larme.

" Excusez-moi, c'est l'émotion ennuyeux "

Une fois la larme écoulée, Kazu posa la main sur l'épaule de sa soeur.

" Soldat. Si vous êtes prête, c'est à vous que revient l'honneur d'ouvrir cette porte. Vous en sentez-vous capable ? Si oui, alors allez-y ! "

Après une réponse affirmative, Miki posa sa main sur la poignée de la porte et l'ouvrit d'une manière presque religieuse. Un halo de lumière sembla alors les englober, c'était comme si Dieu lui-même les appelait, c'était... un connard qu'avait oublié d'éteindre la lumière >.<...

D'un commun accord, ils entrèrent en même temps dans la salle et regardèrent autour d'eux. Ce qu'ils virent les surprit, enfin ils étaient surtout étonnés parce qu'il ne savaient pas du tout ce que tout cela pouvait être. On voyait tout autour d'eux d'étranges machines et pleins de pupitres remplis de boutons...


" Des boutons... pleins de boutons..." fit Kazu, de la bave dégoulinant de la bouche.

Tel un animal, Kazu se rua sur un pupitre et commença à essayer tous les boutons.


" Oh un rouge ! Qu'il est gros celui-là ! Tiens, celui-ci tourne ! "


Dernière édition par le Dim 8 Juil - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miki Tsubame
Slider
Slider
Miki Tsubame

Nombre de messages : 18
Age : 36
Ville : Avalon
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/11/2005

'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' Empty
MessageSujet: Re: 'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?'   'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' EmptyDim 8 Juil - 2:03

[First post]

Devant l’Académie d’Avalon, une jeune fille à forte poitrine, aux cheveux rouges, semblait attendre un grand moment. Un grand moment parce qu’elle avait l’air assez impatiente, ce n’était pas tout les jours qu’on explorait les grands secrets du monde… enfin les sous sols de son école x__x. Mais c’était quand même un grand évenement, tout le monde parlait des sous sols de cette académie de lèche culs.
Et eux, ils allaient y entrer et découvrir le complot que le directeur était en train de monter contre… contre des gens.
Vêtue d’une mini jupe en cuir noire, de bottines à lacets de la même couleur et d’un mini haut à bretelles fines de couleur jaune, sa tenue était comme un moyen de faire croire qu’elle n’était pas en mission secrète x__x.
Surexcitée, elle faisait les cent pas au moment où Supa Kazu fit enfin son apparition :


"En tant qu’aînée, je me dois d’être ponctuelle !"

D’accord, d’ici deux secondes, ce serait lui l’aîné parce que cette situation l’arrangerait plus.
Et cette équipe incroyable d’espions… d’accord, ils n’avaient pas vraiment le look infiltration discrète. En fait, l’action perdit de sa classe à la phrase suivante de son frère. Alors qu’elle allait lui répondre, celui-ci préféra agir par lui-même pour ouvrir la porte d’entrée… c’était tellement plus subtile x__x. La jeune fille ne put s’empecher de faire une remarque avec un sourcil levé :


"Oh… tellement plus fin, tellement plus subtile… les dames d’abord."

Posant une main sur le torse de son frère, elle entra la première après lui avoir tiré la langue. Quelques secondes plus tard, elle marchait pourtant derrière lui, regardant à gauche et à droite, parce que quelqu’un qui infiltrait quelque chose se devait de regarder à gauche et à droite… ah non, ça c’était pour traverser.
Finalement, à regarder à gauche et à droite, elle se prit son frère qui s’était arreté d’un coup. Elle allait râler quand elle comprit la raison de ce geste. Un garde devant l’ascenceur. Et là « Supa Kazu » s’en chargea à sa manière….
D’accord, elle avait peut être l’air un peu enervé… cette crétine de Naoko, elle avait trouvé le moyen de rester, elle allait lui faire la peau è__é.


"Hein ? C’est pas mon genre, je ne veux que ton bonheur."

Le laissant danser dans l’ascenceur, non sans imaginer des plans pour tuer quelqu’un, ils sortirent finalement tous les deux au… sous sol O__O. Le sous sol ! Il était là, présent, c’était si excitant. C’était sans doute la chose la plus cool… une des choses les plus cools qu’ils avaient trouvé à faire dans leurs vies. Peut être allaient ils dénoncé le directeur… ou mieux, le président ! Ils deviendrait les héros libérateurs de la nation… ou un truc dans le genre. Ils trouveraient forcement quelque chose.
Première porte… premier secret, au « soldat Crazy Miki », la jeune étudiante se mit au garde à vous lui laissant l’honneur du discours :


"C’est tout naturel mon commandant, c’est un grand jour !"

Et puis, un énorme sourire se dessina sur ses lèvres quand il lui proposa d’ouvrir la porte. Après un petit saut d’étudiante joyeuse, elle posa sa main sur la poignet pour ouvrir la porte aux secrets. Et là… c’était quoi toutes ses machines ? Surement des trucs incroyables donc…

"Waaaaaaaaaah, joyeux Noël !"

Et puis, Kazu se mit à appuyer sur tous les boutons et d’une voix plaintive, sa sœur ajouta :

"Heeeeey, jveux jouer aussi !"

Et voilà qu’elle se mettait à courir vers la grosse machine pour appuyer sur les boutons à son tour. D’accord, c’était des stupides, mais c’était le seul moyen de comprendre à quoi ça marchait et de voir ce que les gens trafiquaient au sous sol.
Ok, quand la machine se mit à faire un drole de bruit, elle ne put s’empecher de lever les mains histoire d’avoir l’air innocente… parce qu’une machine comme ça qui faisait un drôle de bruit, ça pouvait faire sauter le monde O__O. Se tournant alors vers Kazu, toujours les bras levés :


"Supa Kazu… c’est quoi ce bruit ? Le monde va exploser ??? En tant qu’aîné, tu te dois de résoudre ce problème !"

_________________
'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' Sanstitre2bq7
Revenir en haut Aller en bas
Takehiro Masamune
Slider
Slider
Takehiro Masamune

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/07/2007

'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' Empty
MessageSujet: Re: 'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?'   'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' EmptyDim 8 Juil - 19:22

[ First Post aussi]

Le petit monde bien réglé du professeur d'Histoire Takehiro Masamune allait bientôt prendre fin, mais de cela il n'en était évidemment pas conscient. Et en plus, à cause de deux jumeaux qui étaient élèves dans l'Académie qui l'employait. Il aurait su par avance qu'il aurait dû les tuer plus tôt. Parce que les deux boulets les plus graves de l'Académie en train de se prendre pour des scientifiques... Mais bon, revenons à nos moutons, après tout, cela vaudra mieux.

La journée s'était pourtant fort bien passée. Après tout, des cours où les élèves suivaient ce n'était pas tous les jours. Cela n'était même quasiment jamais le cas. Enfin, il fallait dire qu'il avait promis une interrogation écrite générale sur un sujet qu'il jugeait aussi passionnant que les cours de sa mère: les évolutions de la structure familiale sur Avalon. Oui, parce qu'il avait envie de faire rager ses élèves. Ces derniers avaient cru les vacances trop proches et s'imaginaient pouvoir discuter, ne pas suivre ou toute autre hérésie sans aucun souci. Mais ils allaient voir de quel bois il se chauffait.

Donc cours de conclusion d'un chapitre de l'année ma foi aussi divertissant que de regarder les feux de l'amour en croate. On trouve cela amusant parce que cela nous dit quelque chose, mais qu'on ne comprend rien à ce qui se dit ou se passe. On saisit deux ou trois choses, mais sans plus. Mais bon, le plus amusé était quand même le professeur qui donnait des cours à mourrir d'ennui, mais qui s'amusait déjà des perles qu'il découvrirait en corrigeant les copies.

Il avait enfin fini son cours. Donc sa journée. Enfin il allait pouvoir se détendre, profiter de tout ce qu'il voulait pendant le reste du temps. Ah quelle sensation plaisante! Manque de chance, il repéra du coin de l'oeil les jumeaux Tsubame. Deux teignes affreuses et chiantes, avec notamment Miki qui arrivait à se sortir de toutes les situations grâce à des atouts physiques plutôt remarquables. Bon d'accord, c'était aussi cette poitrine ultra volumineuse, surtout pour une adolescente, et les cheveux rouges qui lui avaient fait comprendre qu'il s'agissait des jumeaux Tsubame.

Les deux se trouvaient dans un endroit qu'ils ne devaient surtout pas fréquenter. Pas le couloir, mais l'entrée des sous-sols de l'Académie. Ces sous-sols étaient mythiques pour les élèves, beaucoup moins pour les enseignants. Il s'agissait simplement du lieu de stockage des artefacts découverts dans les fouilles et des expériences scientifiques considérées comme échouées et stockées là en attente d'être désossées pour voir leurs pièces réutilisées. Le seul souci était que certaines de ces machines étaient plutôt dangereuses. Donc deux étudiants débiles et casse-cous n'avaient sûrement pas droit à approcher à moins de quinze mètres de tels objets sous peine de déclencher une catastrophe.

Takehiro se pressa donc pour rejoindre le poste de garde, afin de revenir avec quelques plantons. Il avait depuis longtemps suggéré de souder cette entrée, pour ne garder que l'ascenseur qui ornait un coin du bureau du proviseur. Mais cela lui avait toujours été refusé. Dans un jour d'immense chance, il trouva les locaux vides. Il allait donc être seul pour stopper deux crétins. Tâche ardue s'il en était. Il passa donc récupérer son arbalète, ainsi qu'un carquois bien fourni, plus son katana. On ne savait jamais, les deux avaient l'air armés, et sous la peur, il pouvait faire n'importe quoi...

Il redescendit devant l'entrée des sous-sol où se trouvaient tout à l'heure les jeunes pour découvrir qu'il n'y avait plus personne. Evidemment, il avait perdu beaucoup de temps à tourner en rond. Il découvrit un garde à l'air abruti et perdu. ce dernier parut penaud, devant une cage d'ascenseur vide. Non, retenir les envies de meurtres... Il interpella rudement le garde, qui se mit au garde-à-vous.


- Où sont passé les deux jumeaux?

- En bas monsieur.... Ils m'ont piégé finement, j'aurais jamais pensé subir une telle attaque et je...


Ce n'était pas la journée du garde. A peine avait-il commencé à parler d'une attaque superbement bien organisée, avec des pièges et tout le toutim que la jeune fille nue reparut, enguirlandant un dénommé Kazu coupable de laisser tourner la caméra. Le garde devint écarlate, et dans un grognement, Takehiro l'assomma avant de poursuivre sa route. De toute façon, il semblait presque plus efficace quand il était assommé...

Rappelant l'ascenseur, il arma son arbalète en glissant un carreau dedans. Après tout, ce dit ascenseur faisait suffisamment de bruit pour avertir nos deux espions en herbe qu'ils allaient avoir de la compagnie. Descendant étage par étage, il comprit que quelque chose n'allait pas au fur et à mesure qu'un bruit affreux commençait à retentir. Arrivant à l'étage souhaité, il découvrit nos deux affreux jojos en train de triturer tous les boutons d'une soit disant machine à voyager dans le temps et l'espace instantanément.


"Mais quelle bande de cons., je vais..."

Il se tut alors que des éclairs bleutés commençaient à jaillir de la machine. Cela pressait, d'un moment à l'autre, on allait sans doute pouvoir refaire la décoration de la pièce. Inutile qu'il en fasse partie. Saisissant la jeune Miki par la main, faisant avancer son frère à coups de pied au derrière, il les pressa vers l'ascenseur. Pas de chance, une détonation eut lieu à mi-chemin et un étrange vortex bleu commençait à avancer vers eux.

"Quelle journée de merde..."

[Vers l'infini et au dela étoile ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' Empty
MessageSujet: Re: 'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?'   'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?' Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
'L'exploit des Tsubame'ou'Comment foutre un bordel monstre?'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon frere conte venir foutre le bordel et bloqué mon ip
» Comment poster un screen
» La perte de PA, ça marche comment ?
» Comment c'est ti que ca se mange une noix de Coco ???
» Comment utiliser le tonneau? (après l'avoir vidé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra :: Monde parallèle :: Avalon :: Académie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser