Terra
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Rpg Final Fantasy
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

 Akimoto Shina

Aller en bas 
AuteurMessage
Shina Akimoto
Princesse de Terra
Princesse de Terra
Shina Akimoto


Nombre de messages : 162
Age : 35
Ville : Centra
Age du personnage : 17
Date d'inscription : 22/09/2005

Akimoto Shina Empty
MessageSujet: Akimoto Shina   Akimoto Shina EmptyMar 20 Mar - 2:17

Nom: Akimoto

Prénom: Shina

Surnom: Euh... Princesse x__x

Age: 17 ans

Sexe: Feminin

Statut: Invokeur

Emploi: Princesse de Terra

Ville: Centra

Arme: Une dague incrustée de pierre précieuse, seule arme qu'elle a emporté dans sa fuite... mais il est fort probable qu'elle n'ait pas le courage de s'en servir x__x.

Dons ->

Magie blanche:
Soin
Esuna
Scan
Antifeu
Antiglace
Antifoudre
Antieau


Chimère: Bahamut

Histoire:

Tout commence sur l'île des invokeurs, la belle, la puissante Sumio. Sur cette île vivait un peuple dont les pouvoirs étaient redoutés. Capables d'invoquer des créatures mythiques, les habitants de cette île vivaient depuis toujours dans le respect de leurs traditions. Personne n'était capable de comprendre leurs coutumes en dehors d'eux mêmes, personne n'était capable de percer le secret de leurs forces et ils se sentaient à l'abris, protégés par leurs chimères.
Mais la guerre éclata de nouveau et leurs pouvoirs devinrent alors convoités par les deux camps. Sentant la bonté du Roi d'Irca, ils décidèrent de devenir ses alliés, non pour avoir une place importante dans l'histoire de Terra, mais pour aider cette Terre qu'ils chérissaient tant.

Même si au début la guerre tournait en la faveur d'Irca, Sumio dénombra tout de même quelques pertes entre les morts au combat et les prisonniers de guerre. C'est ainsi qu'une femme, Yukiyo Tôyama, se retrouva dans les prisons de Centra pour finir esclave. Cette jeune femme à la beauté envoutante n'était coupable d'aucune faute, si elle était présente sur un champ de bataille le jour de la capture, c'était uniquement pour soigner les blessés. Sa bonté n'avait d'égale que sa beauté et sa seule ambition était de mettre un terme à cette guerre sanglante.
Mais, ce jour là, elle fut emmenée de force, loin des siens pour devenir l'esclave d'un Roi avide de pouvoir dont personne ne voyait les défauts tellement son pouvoir de manipulation était grand.

Tombant immédiatement sous le charme de la jeune invokeuse, le Roi décida d'en faire son esclave personnel. Alors qu'il détestait par dessus tout les invokeurs pour avoir porté le choix sur le camp adverse... même si la raison qu'il avait donné au peuple était qu'ils étaient maudits et qu'ils n'apportaient que mort autour d'eux, il tomba sous le charme de Yukiyo. Incapable de lui résister, il finit par la prendre de force, plaidant ensuite pour sa fierté qu'elle l'avait ensorcelé, qu'elle l'avait maudit. Au lieu de se detester lui même, il detestait de plus en plus ce peuple d'invokeurs à chaque fois qu'il craquait. Ainsi, la seule à en pâtir était Yukiyo. Si on découvrait un jour que l'esclave personnelle du roi était de Sumio... la disgrace serait portée sur le nom des Akimoto.

Ainsi, le secret resta entre Yukimura et sa victime.
Et puis, vint le jour où Yukiyo tomba enceinte. L'enfant d'une esclave ne devait pas avoir grande importance et pourtant.... La Reine, incapable d'avoir un enfant, souhaita obtenir celui de la "maitresse". Un caprice comme un autre pour une Reine... une occasion pour le Roi de faire taire les mauvaises langues. Un Roi aussi puissant que lui incapable d'avoir un enfant ne pouvait qu'attirer les moqueries. Alors, la Reine fit semblant d'avoir une grossesse et chacun dans le château parlait de l'évènement joyeusement, attendant avec curiosité l'héritier du trône.

Le temps passa sans que Yukiyo sache le sort réservé à son enfant, sans que le peuple ou les autres nobles ne sachent la vérité.
Au bout de neuf mois de mise en scène pour la Reine, l'invokeuse accoucha d'une petite fille qu'elle n'eut même pas la chance de baptiser. Le Roi entra dans le plus grand secret dans sa chambre et lui prit l'enfant ne laissant pas d'autre choix à la mère que de se taire pour préserver sa vie.
Ainsi, la petit fut nommée par la Reine du prénom aristocratique de Shina. Si le père ne cacha pas sa deception d'avoir une fille, son épouse semblait ravie et éleva l'enfant comme sa propre fille, se vantant d'avoir accouché d'un bébé aussi beau, au charme étrangement envoutant.

Si la Reine souhaita prendre en charge l'éducation de son enfant, le Roi refusa étrangement et lui déconseilla de passer trop de temps avec cette enfant, ce qu'elle prit d'abord pour la deception d'un homme de ne pas avoir de garçon. Mais la rage de l'épouse royale fut grande quand elle apprit que la mère de l'enfant venait d'être chargée de devenir la gouvernante de Shina. Cette femme, la maitresse de son mari, qui avait été capable de lui donner un enfant devrait également l'éduquer. Etait elle si parfaite pour que le Roi lui accorde tant de confiance ? Evidemment, la Reine ne pouvait pas savoir que la fille qu'elle venait de déclarer sienne était invokeuse, que sa vraie mère avait convaincu le Roi qu'elle était capable de lui enlever ses pouvoirs... et Akimoto ignorait complètement que Yukiyo ne faisait que lui mentir pour protéger sa vie et celle de son enfant.

Supportant de moins en moins la présence de cette femme près de sa fille, la Reine ne cessait d'imaginer des stratagèmes pour s'en débarasser, mais rien ne semblait décider le Roi à virer la gouvernante de son enfant, un enfant à qu'il ne prêtait d'ailleurs aucune attention, qu'il semblait même répugner.
Voir celle que son mari lui avait donné faire tant de sourires à la maitresse... la Reine ne le supportait pas également. Alors, le jour où l'enfant appela la gouvernante "maman", ce qui devait arriver... arriva. La Reine s'en prit à la gouvernante et lui planta un poignard dans le ventre. Ce qui poussa Shina à poser les mains sur le corps de sa vraie mère, ce fut sans doute l'instinct de proteger de Sumio.

Ce qui se passa ensuite, l'enfant n'est pas en mesure de se le rappeler, s'évanouissant après avoir soigné sa mère... la suite, elle ne la connait que de son père. Si en réalité la Reine est partie, furieuse, expliquer au Roi qu'elle n'aimait pas beaucoup qu'on se moque d'elle et qu'on fricote avec des moins que rien comme les invokeurs... l'histoire qu'entendit Shina fut completement différente. Son père ne lui expliqua pas qu'il avait empoisonné sa femme par peur qu'elle devienne trop bavarde... la version qu'elle entendrait fut semblable aux mensonges qu'il racontait toujours au peuple.
La Reine venait de mourir par sa faute. La Reine n'était pas réellement sa mère ? Non sa mère était morte comme la Reine, par sa faute... par la malediction qui était en elle depuis toujours... cette malédiction qu'elle devait cacher à tout le monde, qu'elle devait combattre avant de voir ses proches mourir les uns après les autres... l'enfant le crut....

Prétendant la protéger, le Roi déclara au peuple qu'un invokeur s'était introduit dans le château et avait tué la Reine. Shina pensait alors que son père venait de lui sauver la vie... alors elle tenta d'ignorer ce sentiment étrange en elle, cette voix qui tentait de sortir chaque jour.
Manipulée, maltraitée... l'enfant ne voyait encore rien de ce véritable Roi, faisant confiance à un homme qui lui vouait une haine permanente. Quand il ne lui rendait pas visite pour faire passer son dégout des invokeurs, il s'entretenait longuement avec sa gouvernante. La jeune fille ignorait que celle ci mentait à son sujet, prétendant à chaque fois que la situation progressait, que bientôt son pouvoir serait réduit à néant.

Shina recevait une éducation aristocratique, elle savait sourire même quand elle n'en avait pas envie, parler avec sagesse aux gens qui rendaient visite à son père. Elle était devenue une belle princesse aimée par son peuple, ne souhaitant que le bonheur de celui ci.
Pourtant, seule, la princesse avait toujours cet air triste sur le visage... l'air que devrait avoir une personne qui se pensait maudite, qui entendait cette voix au fond d'elle sans être capable de la comprendre comme les autres invokeurs. Et puis... le doute vint.... Son père qu'elle voyait toujours comme une mauvaise personne, était il ce Roi si parfait ? A 14 ans, elle ne l'avait jamais vu se soucier réellement de son peuple, toujours à comploter pour avoir plus de pouvoir depuis qu'il était le Roi des deux Royaumes.

Petit à petit, elle fut la seconde personne à comprendre qui était réellement son père. Un homme qui ne s'interessait qu'à lui même, qui ne souhaitait qu'être au dessus des autres en ayant l'image d'un être suprême... une personne manipulatrice dont les prisons étaient pleines de personnes qui souffraient... était ce la même chose dans les provinces ? Plus le temps passait... plus l'image de son père la répugnait, depuis quand était il cet homme là ? Avait elle été si aveugle depuis le début ? Ou se trompait elle encore une fois... impossible, ce qu'elle voyait chaque jour n'était que la véritable image de son père. Il était sans doute au moins autant maudit qu'elle... et il gouvernait un peuple aveuglé par ses manipulations... au point que ces rebelles qu'il semblait mépriser ne representent pas une si grande menace pour lui qui semblait déjà avoir trouvé une parade. Elle qui n'était que décor... que méprisable selon son père... elle ne pouvait pas rester silencieuse indéfiniment.

Alors, quand elle reçut ce mot anonyme qui lui disait de fuire retrouver les rebelles, de retrouver les invokeurs disparus... elle ne chercha même pas à savoir de qui lui venait ce conseil. Cela faisait déjà un moment qu'elle pensait à aider ce peuple qui avait déjà trop souffert de la dernière guerre, consciente d'avoir un devoir envers les habitants de Terra, celui de les rendre heureux.
Empruntant le chemin qui menait vers Apleoda... elle ignorait qu'elle laissait une invokeuse derrière elle, et entre les mains dont elle aurait du l'éloigner sans hésiter.


Caractère: Princesse de Terra, Shina se conduit en tant que tel. Elle n'aura jamais une parole de travers et s'exprimera toujours dans la langue la plus correcte. Capable de contenir haine ou simple colère pour rester une jeune fille bien élevée, elle semble toujours calme et sereine. Douce, gentille, clémente sa bonté n'a d'égale que sa beauté. Toujours inquiète pour le bonheur de son peuple, elle est déterminée à tout pour l'aider, même à y laisser sa vie. Généreuse, elle se dévoue corps et âme pour le bonheur d'autrui qu'elle fait passer avant le sien. Mais ce serait une erreur de penser qu'elle est parfaite, obeissante et sage, un gentil chien prêt à tout.... En réalité, ce côté dévoué est largement compensé par ce côté borné. Quand elle a une idée en tête, il est inutile de tenter de lui sortir de la tête, elle fera les choses comme elle l'entend et remettre son autorité en doute ne ferait que provoquer sa première colère qui risquerait d'être assez terrifiante.
Peu bavarde à son sujet, elle ne partage pas le mal qui la ronge et se contente à faire ce qu'on lui a appris... sourire pour soulager le peuple. Pourtant, ce poids qu'elle porte devient de plus en plus lourd de jour en jour.
Intelligente, cultivée, elle sait tenir une conversation de haute société... mais elle est bien incapable de tenir une épée. Pas débrouillarde du tout, on voit clairement qu'elle n'est jamais sortie de son château. N'ayant jamais réellement cottoyé la pauvreté, les voyous, ou autres types de personnes qui n'ont pas leur place au château, elle ignore à peu près tout d'eux et peut donc paraitre naive... prendre des choses malsaines pour une coutume étrange, il est même probable qu'elle ne comprenne pas le langage de certains individus.


Physique: Une beauté pure, envoutante, le visage de Shina ne peut qu'attirer le regard. Des traits si fins, délicats, qu'on lit immédiatement la douceur de la princesse. Une peau si claire et lumineuse qu'on se sentirait presque abusé d'une sorcellerie. Elle charme dès la première rencontre sans même le souhaiter tant elle nous semble douce, délicate, fragile et tout simplement belle.
Elle possède de longs cheveux noirs qu'elle attache d'un fin ruban rose. Des yeux de la même couleur, bridés, dont il se dégage quelque chose de mystérieux. Des lèvres feminines, des formes de la même sorte. Si on a des préjugés, on peut evidemment la voir comme une poupée qui fait bien dans un décor en tant que princesse grace à sa beauté, mais ce serait se tromper....
Il n'est pas rare de voir une expression de mélancolie sur son visage quand elle arrete de faire ses sourires forcés pour le bonheur du peuple. A sa façon de marcher, de se tenir, evidemment de s'habiller et de parler, on peut remarquer une grande noblesse... beaucoup d'efforts à faire si elle veut devenir discrète.


Signe particulier: N'a jamais invoqué sa chimère.

Perso sur l'avatar: Shina :P
Revenir en haut Aller en bas
https://finalfantasy.probb.fr
 
Akimoto Shina
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra :: HRP :: Présentations-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser