Terra
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Rpg Final Fantasy
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

 

 Kayi Tsukiyama

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Kayi Tsukiyama
Voleuse
Voleuse
Kayi Tsukiyama


Nombre de messages : 4
Age : 34
Date d'inscription : 18/06/2006

Kayi Tsukiyama Empty
MessageSujet: Kayi Tsukiyama   Kayi Tsukiyama EmptyDim 18 Juin - 23:14

Nom : Tsukiyama

Prénom : Kayi

Age : 2 ans

Statut : Voleuse

Emploi : Robot au service du gouvernement pour le moment

Ville : Centra

Histoire : [i]Dans un autre monde que celui de Terra, un homme avait écrit une histoire dans un livre nommé "Les Métamorphoses". Cet homme était Ovide. La légende qui nous intéressera sera celle de Pygmalion et de sa statut, Galatée. Mais d'abord serait-il utile de préciser que Pygmalion fut un roi légendaire, vivant seul dans son château. Un jour, il se mit à sculpter une statue de femme dont il tomba amoureux. Il lui donna alors un nom : Galatée. Galatée s'anima grâce à l'amour que lui portait Pygmalion. On pourrait s'attendre à de la reconnaissance de la part de l'être créé envers le créateur, mais le plus souvent, c'est l'inverse qui se produit. Ainsi Galatée aima Pygmalion mais n'obéit pas à celui-ci, trop étouffant dû au complexe de supériorité qu'il prit par rapport à sa créature.

Mais nous ne sommes pas dans ce monde, qui n'existe d'ailleurs pas. Nous sommes sur Terra. Terra dont les pays différents sont pourtant gouvernés par un seul gouvernement, dont le centre du pouvoir se trouve à Centra. Gouvernement qui ne se fait respecté que grâce à ses robots. Robots qui sont créés en série par d'autres robots, qui ont été créés par des hommes. C'est donc sur cette ville que nous allons porter notre attention. Cette ville qui a vu la naissance d'une Galatée par un Pygmalion il y a un an de cela. Attardons-nous d'abord sur la vie de Pygmalion. Pygmalion se nomme Kazuki Tsukiyama. Lui aussi travaille au service du gouvernement. Contrairement à la plupart de ces "agents", celui-ci est un homme. Plus particulièrement un géni. Mais un géni solitaire. Un géni qui se lasse de sa solitude, mais qui ne trouve personne pour combler un vide. Le géni solitaire devient alors un géni obsesionnel qui cherche à créer la perfection. Dessinant et élaborant les plans de plusieurs modèles de robots féminins. Créant sans trouver, il se penche alors vers l'élaboration de prototype masculin. Sans résultat, il ne garde que le dernier avec lui, le plus perfectionné, pour l'aider à faire une perle rare, un diamant pur...

Il faut trois ans au duo. Ayant établi un lien de fraternité, l'être créé répond au nom de Seito (oui encore lui =_=). Il faut trois ans après le début de leur collaboration pour qu'ouvre les yeux Kayi, il y a déjà deux ans. La perfection qu'attend Kazuki, qui, déjà, sans lui avoir fait ouvrir les yeux, l'aime. Galatée naît dans l'amour de Pygmalion. La perfectionnant un peu plus chaque jour, très vite le sentiment qu'il est le maître apparaît. Ainsi Kazuki ne traitera jamais Kayi comme son égal. C'est ce qu'on appelle le complexe du créateur. La créature, quand à elle, manifeste un besoin d'indépendance et de liberté. C'est là que l'histoire change. La nouvelle créature n'aime son créateur que par un lien purement familial. Kazuki est son père, rien de plus, rien de moins. Seito est son grand frère. Kayi est incapable de leur renvoyer les sentiments qu'ils veulent recevoir de sa part. A partir du moment où ils sont créés, on ne peut pas forcer un robot à aimer une personne choisie. Même le plus perfectionné. Même le plus docile. Car perfectionnée et docile, c'est bien ce qu'est Kayi.

Malheureusement comme tous les robots, elle doit, comme à l'exemple de Seito, aider aussi le gouvernement à faire régner l'ordre partout. Kazuki s'y oppose mais on ne fait pas attention à lui. Le gouvernement a plus de pouvoir, donc Kayi doit obéir au gouvernement. Elle apprend très rapidement à manier les dagues à la perfection. Plus agile que forte, elle a les particularités des voleurs. Sauf qu'elle n'en est pas un. Les plans qu'elle élabore pour piéger ceux qu'elle doit éliminer, ou bien pour réussir ses missions, sont à chaque fois réussit avec un franc succès. Le très jeune robot fait partie de l'élite du gouvernement, et elle a d'autant plus de valeur vu qu'elle est un prototype unique. On demande à son créateur de refaire d'autres modèles "Kayi", celui-ci refuse en faisant croire qu'il n'a plus les plans et les données, et qu'il est donc pratiquement impossible d'en refaire à l'identique.

En parallèle, celui-ci veut reprendre le contrôle sur Kayi, aidé par Seito qui sera toujours resté fidèle à Kazuki. Aimant le premier comme un père et le second comme un frère, elle va commencer à hésiter entre ce qu'elle considère être son devoir et sa famille. Evidemment, quand on est l'élite du gouvernement, rien n'échappe aux dirigeants et à leurs sous-fifres. L'hésitation du prototype Kayi ne dure pas longtemps. Quelques semaines après son léger changement, on assassine sa "famille". Le gouvernement la remplace alors. Bien entendu, on fait porter le chapeau à quelqu'un d'autre. Celui-ci est un robot défaillant, qu'on recherche depuis déjà plusieurs années. Il se nomme Tokun Nakaï. La nouvelle cible de la jeune fille. Non, elle ne sait pas que c'est le gouvernement qui est responsable. Le premier sentiment violent qu'elle ressent est alors de la haine profonde pour ce Tokun. Car même pour les robots, perdre un être cher est difficile.

Il y a un an, Kayi entre sous les ordres d'un général réputé. Ou plutôt d'une générale. Elle s'appelle Midori Ichijo et a déjà une brillante carrière derrière elle, contrairement à Kayi. Beaucoup de choses les différencient, et pourtant elles s'entendent bien sans vraiment se connaître. C'est grâce à elle qu'elle ressent son premier sentiment d'injustice. La générale a dû lutter pour acquérir sa place, tandis que Kayi n'a pas eu besoin de faire grand chose. En renvanche, l'humaine en tirera plus de mérite alors que la machine se bat elle aussi. Malgré tout, Kayi ressentira non seulement de l'affection pour elle mais aussi beaucoup de respect pour cette femme, même si sur certains point de vue elle ne la comprend pas. Mais c'est normal, elles n'ont pas la même vie. Kayi n'est pas humaine et n'a pas été faite pour comprendre que l'on pouvait ne pas obéir aux ordres pour les valeurs que l'on veut défendre. Et Midori ne peut pas savoir que c'est le gouvernement qui a pris en charge Kayi depuis la mort de sa famille, et que pour elle, c'est tout. On lui a dit d'obéir à celui qui a le pouvoir, eh bien c'est le gouvernement qui l'a.

Elle fait donc partie de la mission suicide qu'aura confié le gouvernement aux troupes de la générale. C'est là qu'elle ne la comprend vraiment pas pour la première fois. Rebrousser chemin ? Kayi est une des seules à être contre. Alors il va falloir rentrer. C'est ça, pour elle, le déshonneur. Quelques jours plus tard, Midori disparaît, et le gouvernement la fait croire morte. Le robot ne peut s'appuyer désormais que sur le gouvernement. Un autre général vient prendre la place de l'ancienne. Il s'avère que celui-ci est à l'opposé de Midori. Il ne plaît pas, et pourtant Kayi continuera à obéïr aux ordres, même si cet homme est une personne avide pouvoir qui n'a aucun honneur.

Le robot continue d'obéir aux ordres docilement dans le soulagement du gouvernement, persuadé que jamais elle ne découvrira la vérité. Enchaînant les missions, il n'y en a qu'une seule qui la tient vraiment à coeur. Une seule qu'elle aura accomplie il y a quelques heures de cela, dans un appartement de Centra. Il était humide. Kayi n'avait pas eu de grandes difficultés à entrer par effraction. Il n'avait même pas lutté. Il ne s'était même pas défendue, comme s'il avait placé sa vie dans quelque chose d'autre, quelqu'un d'autres. Comme s'il ne vivait que par l'intermédiaire d'une personne qui n'était pas présente. Kayi le tue, et, sans savoir pourquoi, elle ne ressent pas de soulagement, ni de satisfaction. Elle a accomplit sa mission, mais elle n'a pas l'impression que ce soit cet homme, Tokun, qui aie pu commettre l'assassinat de deux personnes comme Kazuki et Seito. Surtout que Seito savait se battre. D'accord, mais alors qui ?

Caractère : On pourrait qualifier Kayi de gentil toutou. Elle obéira toujours aux ordres de celui qui a le plus de pouvoir, parce que c'est celui qui a le pouvoir qui est le gentil en général. Elle ressent les mêmes choses que les humains, mais elle sait se contrôler. La joie, la tristesse, la haine, elle connaît déjà tout ça. Malgré tout on voit très bien qu'elle n'est pas humaine dans son comportement. Il y a très peu d'humains qui obéirait aux ordres sans rien dire. Kayi prend toujours tout sur soi, et elle n'a pas vraiment l'habitude de tout montrer à n'importe qui. Assez triste quand même, la mort de Kazuki et Seito l'a quand même assez perturbée. Et le fait que la mort de celui qui est censé avoir assassiné ces deux personnes ne l'aie pas satisfaite la perturbe encore un peu plus.

Elle s'est toujours reposé sur le gouvernement. Elle considère que c'est grâce à lui si Terra est comme elle est aujourd'hui, et elle trouve Terra très bien. Evidemment elle ne se doute de rien et a une confiance aveugle en ce gouvernement. Son devoir est d'exécuter les ordres jusqu'au bout, même si elle ne s'en sortira sans doute pas. Tout ce qu'elle fait, c'est pour le gouvernement.

Physique : Une peau blanche et des cheveux bruns aux reflets dorés, même son physique laisse à penser qu'elle n'est qu'un robot vu sa beauté (ouais jme la pète è__é) Ses yeux sont marrons foncés, avec un petit brin d'insolence. Mais ça n'est pas d'elle ce brin d'insolence, c'est juste son créateur qui a tenu à le lui rajouter. Non parce que Kayi sera tout sauf insolente en fait u__u'
Des lèvres parfaitement bien dessinées, un nez plutôt fins, ni trop long, ni trop court et des traits délicats caractérisent son visage. Son corps est assez svelte, et correspond bien à celui d'une voleuse. Elle est plutôt bien proportionnée, quoique assez fine quand même. Enfin, ça n'est pas elle qui a décidé de comment elle serait faite, par qui et à quoi elle ressemblerait (vous allez me dire que personne choisit, c'est vrai >__<')

Dons : Elle manie à la perfection les dagues. Elle aura en dernier recours une épée, mais tant qu'elle a ses dagues, elle est pratiquement imbattable :P

Signe particulier : elle en a pas, c'est particulier non ? >__<

Autre : si déjà elle a pas de signe particulier, elle a pas de "autres" non plus, en plus je sais jamais skil faut mettre là-dedans, c'est une question piège cest ça? é__è

Perso sur l'avatar : "T__T

[Désolée, elle est pas géniale =__= ]
Revenir en haut Aller en bas
Shina Akimoto
Princesse de Terra
Princesse de Terra
Shina Akimoto


Nombre de messages : 162
Age : 35
Ville : Centra
Age du personnage : 17
Date d'inscription : 22/09/2005

Kayi Tsukiyama Empty
MessageSujet: Re: Kayi Tsukiyama   Kayi Tsukiyama EmptyDim 18 Juin - 23:24

Bienvenue ^__^ (t'as peur avoues XD, ça va c'est purement msnique :P)

Bah elle est bien ta fiche Couillue (>_< ou peut être pas, c'est la Picardie).

Elle est même très bien (c'est illisible mais bon faut bien se forcer mouahahahahaha).

Allez je plaisante, I love ta fiche et même toi (hypocrite jusqu'au bout).

Mdrrr j'arrete, tu vas finir par y croire (que je t'aime). Rooh la lourde XD.

Amuse toi bien ma Gratou
Revenir en haut Aller en bas
https://finalfantasy.probb.fr
 
Kayi Tsukiyama
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra :: HRP :: FF Terra 2 :: Présentations-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser